You are currently viewing Site en local : Comment migrer un site automatiquement et manuellement
Site en local : Comment migrer un site automatiquement et manuellement

Site en local : Comment migrer un site automatiquement et manuellement

Tu as un site web en ligne ? et tu souhaites faire des tests pour apporter de la nouveauté sans que personne ne le voit, à par toi ? Ou alors, tu souhaites tout simplement avoir une copie de ton site sur ton ordinateur en cas de problème ? Avoir un site en local est une solution, d’ailleurs il existe un super logiciel qui te permet d’avoir un site en local, je t’explique comment l’installer. Si tu as déjà installé Local by Flywheel, voyons maintenant comment mettre ton site en ligne sur ton ordinateur (en local).

Site en local : méthode automatique et manuelle

Tout d’abord, il y a deux méthodes pour mettre ton site en local. La première est la plus simple, puisqu’il suffit d’installer un plugin et de faire quelques manipulations pour migrer son site. Ensuite, la seconde méthode demande une plus grande attention, car c’est une migration manuelle, mais si tu suis bien les étapes que je vais te donner, tout devrait bien se passer !

Ensuite, tu vas peut-être te demander : 

« Ok, j’ai installé Local by Flywheel, mais comment je nomme mon site en local ? »

Ben… de la même façon que ton site ligne. La seule chose qui changera c’est ton extension, qui s’appellera « local », Local by Flywheel créé automatiquement l’extension « .local », tu n’auras rien à faire. Pour te donner un exemple, si ton site s’appelle « migration-automatique.com », quand tu vas créer ton site sur Local by Flywheel, tu vas inscrire « migration automatique » et local by Flywheel va créer automatiquement l’url « migration-automatique.local ». Enfin, cela va te permettre de différencier ton site en ligne (.com) et ton site en local (.local).

Site en local : la méthode automatique

Pour commencer, nous allons installer le plugin « All-in-one WP migration » sur le site en local (chez moi « migration-automatique.local ») :

  1. Survol Extensions
  2. Ensuite, clique sur Ajouter.
  3. Ecris dans le champ all-in-one.
  4. Clique sur le bouton Installer maintenant.
  5. Enfin, clique sur le bouton Activer.
Site en local : Plugin All-in-one WP migration
Plugin All-in-one WP migration

Avec 4,5 sur 5 étoiles pour 6 750 votants, tu peux voir que ce plugin est apprécié. Par ailleurs, il est installé sur 3 millions de sites, c’est énorme. Enfin, je vois qu’il a été mis à jour il y a 3 semaines et il est compatible avec mon WordPress : Super.

Maintenant que tu as installé ce plugin en local, tu vas faire la même chose pour ton site en ligne, avant de passer à la suite (chez moi « migration-automatique.com »).

Exporter son site

Ensuite, une fois que « All-in-One WP Migration » est activé en local et sur ton site en ligne, tu vas récupérer ton site en ligne.

Sur ton site en ligne :

  1. Clique sur All-in-One WP Migration.
  2. Ensuite, clique sur Exporter.
  3. Puis, sur EXPORTER VERS.
  4. Enfin, clique sur FICHIER
Exporter avec le plugin All-in-One WP Migration
Exporter avec le plugin All-in-One WP Migration

Ensuite, comme souvent avec l’informatique il va falloir patienter 😉

Enfin, clique sur le gros bouton vert :

All-in-One WP Migration : télécharger son site en production
All-in-One WP Migration : télécharger son site en production

Si la taille correspond à plus de 300 Mo, au moment de l’importation il va te refuser le fichier, sauf si tu passes à la méthode payante. Autre solution si ton fichier est trop lourd : migre ton site de façon manuelle. Sinon continuons…

Après avoir patienté à nouveau, tu auras un fichier avec l’extension « .wpress » dans ton dossier « Téléchargements » si tu es sur « Windows ». 

En fait, c’est tout le contenu de notre site en ligne. Nous allons le mettre en local.

Importer son site

Tout d’abord, retournons sur notre site en local :

  1. Survol All-in-One WP Migration.
  2. Ensuite, clique sur Importer.
  3. Enfin, fais un glisser-déposer du fichier que tu viens d’exporter (.wpress) vers IMPORTER DEPUIS. 
Importer avec le plugin All-in-One WP Migration
Importer avec le plugin All-in-One WP Migration

Si le message suivant est affiché, c’est qu’il considère ton site comme trop lourd, si tu veux migrer ton site avec All-in-ONE WP Migration, il faudra utiliser la version payante. Sinon, tu peux migrer ton site de façon manuelle.

Plugin All-in-One WP Migration migration trop lourde
Plugin All-in-One WP Migration migration trop lourde

Découvrir le site en local

Une fois importé, le plugin nous avertit que les données en local vont être écrasées, ce n’est pas grave vu que notre site en local est vierge : clique sur CONTINUER  :

Avertissement du plugin All-in-One WP Migration
Avertissement du plugin All-in-One WP Migration

Enfin, si tu as le message suivant qui s’affiche, BRAVO tu as réussi ta migration automatique :

All-in-One WP Migration : Importation terminée
All-in-One WP Migration : Importation terminée

Si tu souhaites te connecter, il faudra utiliser les mêmes identifiants que ceux de ton site en ligne. La seule chose qui changera c’est ton URL. Dans mon cas : « http://migration-automatique.local« .

Méthode manuelle

Tu es prêt pour migrer ton site en local de façon manuelle ? Cette méthode demande une grande attention à toutes les étapes pour que tout se passe bien. Mais je dois t’avouer, en fonction du thème, des plugin que tu as installés cela peut devenir plus compliqué. Aller… tout va bien se passer.

Réparation de l'environnement

Tous les logiciels que je vais te proposer sont gratuits :

Tout d’abord, préparons notre environnement. Tu peux commencer par télécharger l’éditeur de texte Notepad ++.

Je te vois venir :

« oula, mais c’est quoi ce logiciel, je ne sais pas coder… ».

T’inquiète, nous n’allons pas coder, c’est juste que ce logiciel va nous permettre de gagner du temps et nous éviter certains oublis. Installe la version la plus récente, puis à l’installation garde ce que le logiciel te propose par défaut.

Par ailleurs, assure-toi que WinRAR est installé ou un équivalent, sinon installe WinRAR.

Ensuite, télécharge FileZilla si ce n’est pas déjà fait. 

Enfin, sur ton site en ligne assure-toi que ton préfixe respecte ce que je mentionne dans cet article (chiffres et lettres en minuscules, uniquement tiret et underscore en caractères spéciaux). Si tu n’as jamais modifié ton préfixe il sera par défaut « WP_ », dans ce cas cette étape ne te concerne pas.

Exemple d'un préfixe
Exemple d'un préfixe

Tu n’as jamais modifié ton préfixe, ou celui-ci respecte ce que je mentionne plus haut ? oui, alors continuons.

Connexion au site avec FileZilla

Tout d’abord, ouvre le logiciel FileZilla et connecte-toi avec les identifiants que ton hébergeur t’a envoyés par courriel lorsque tu as acheté ton hébergement :

Connexion au logiciel FileZilla
Connexion au logiciel FileZilla

Une fois connecté, tu verras la partie droite avec un dossier « www » ou un dossier portant un autre nom, cela dépend de ton hébergeur.

Ensuite, rentre dans le dossier « www », s’il s’appelle différemment tu peux quand même aller dans ce dossier 😉

Tu devrais voir les trois dossiers « wp-admin », « wp-content » et « wp-includes » ainsi que divers fichiers. En fait, il s’agit de WordPress :-). Nous allons transférer tout ce contenu sur notre site en local. Mais avant cela, ouvrons Local by Flywheel.

Dans le dossier www de FileZilla
Dans le dossier www de FileZilla

Exporter et importer vers le site en local

Tout d’abord, si tu n’as pas encore créé ton site en local, c’est le moment de le créer, moi je vais l’appeler « migration manuelle ».

Ensuite, sur Local by Flywheel une fois connecté, va dans le dossier où se trouve WordPress :

Local by Flywheel : Dossier WordPress
Local by Flywheel : Dossier WordPress

Local by Flywheel va t’ouvrir une fenêtre, va dans le dossier « app », puis « public », là tu verras les mêmes dossiers que sur FileZilla :

WordPress sur Local by Flywheel
WordPress sur Local by Flywheel

Ensuite, retourne à FileZilla, tu vas faire un Ctrl + a pour sélectionner tous les dossiers et fichiers de ta partie droite de FileZilla. Puis, tu vas glisser et déposer dans le dossier Local by Flywheel. Le WordPress que tu as installé sur Local by Flywheel va être écrasé par ton site en ligne. Attention, ça prend du temps :

Migrer un site WordPress en ligne vers Local by Flywheel
Migrer un site WordPress en ligne vers Local by Flywheel

Si Filezilla t’affiche cette pop-up, indique ce qui suit pour être tranquille :

Filezilla Remplacer les dossiers ou fichiers existants
Filezilla Remplacer les dossiers ou fichiers existants

Exporter les tables

Ensuite, connecte-toi à ton hébergement, pour l’exemple je vais utiliser OVH comme hébergeur. Si tu as un autre hébergeur les étapes qui vont suivre devraient être similaires :

  1. Une fois connecté, clique sur Web Cloud.
  2. Ensuite, clique sur Hébergements.
  3. Puis, clique le nom de ton hébergement, souvent il a le même nom que ton nom de domaine.
  4. Ensuite, clique sur Bases de données.
  5. Puis, clique sur les trois petits points.
  6. Enfin, clique sur Accéder à phpMyAdmin.
Admin OVH ouvrir phpMyAdmin
Admin OVH ouvrir phpMyAdmin

Maintenant, tu vas pouvoir te connecter à ta base de données, en utilisant les identifiants que tu es le seul à connaître :

Connexion à la base de données OVH
Connexion à la base de données OVH

Ensuite, nous allons exporter la base de données pour la mettre en local :

  1. Tout d’abord, clique sur le nom de ta base de données.
  2. Puis, sur EXPORTER.
  3. Ensuite, sélectionne Personnalisée, afficher toutes les options possibles.
  4. A compression sélectionne <<gzippé>>.
  5. Enfin, tout en bas, clique sur Exécuter.
OVH : exporter sa base de données
OVH : exporter sa base de données

Maintenant, tu as ta base de données sur ton ordinateur. Nous allons l’intégrer à Local by Flywheel. Mais avant cela, nous allons la décompresser avec le logiciel WinRAR :

Décompresser la base de données
Décompresser la base de données

Maintenant, l’extension de notre fichier se termine par « .sql ».

Modifier l'URL

Ensuite, nous allons modifier l’URL, pour que celui-ci ne suit plus « migration-manuelle.com » mais devienne « migration-manuelle.local ».

Ouvrir le fichier SQL avec Notepad++
Ouvrir le fichier SQL avec Notepad++

« Whoa… C’est quoi ce truc ? »

Ne t’inquiète pas, ne t’occupe pas de ce qu’il y a écrit et suis bien ce que je vais te dire. Pour rappel, nous voulons transformer notre URL migration-manuelle.com en migration-manuelle.local.

Une fois le fichier ouvert avec Notepad++, tu devrais avoir quelque chose comme ci-dessous, mais ton interface sera certainement blanche :

fichier sql avec Notepad++
fichier sql avec Notepad++

Ensuite, si tu es sur « Windows », appuie sur Ctrl+f de ton clavier.

La pop-up de recherche va s’ouvrir :

  1. Tout d’abord, assure-toi que l’onglet Recherche est bien sélectionné.
  2. Ensuite, écris « siteurl » dans la zone de recherche.
  3. Enfin, clique sur le bouton Suite.

Tu seras dirigé vers la ligne que je t’indique avec la flèche.

Zone de recherche sur Notepad++
Zone de recherche sur Notepad++

Ca y est, nous arrivons à l’étape très délicate. Une erreur de frappe peut faire planter la suite, mais je te rassure, ton site ne va pas exploser pour autant  :

  1. Tu as toujours ta zone de recherche ouvert ? Clique sur Remplacer.
  2. Souviens-tu du mot que je t’avais demandé de chercher (« siteurl ») ? à côté de « siteurl » tu peux voir inscrit ton nom de domaine, chez moi c’est « https://migration-manuelle.com ». copie ton nom de domaine, mais fait attention de copier uniquement cela sans apostrophe(s).
  3. Colle-le dans le champ Recherche.
  4. Au champ remplacer par mets le nom de domaine qui en local et indique http sans le « s ». Chez moi c’est http://migration-manuelle.local
  5. Enfin, quand tu vas cliquer sur Remplacer tout, tous tes noms de domaines vont passer en local. Tu pourras le voir sur la ligne juste en-dessous.
Remplacer tout avec Notepad++
Remplacer tout avec Notepad++

Enfin, n’oublie pas d’enregistrer avant de quitter Notepad++.

Importer les tables

Tout d’abord, nous allons migrer nos tables dans Local by Flywheel :

  1. Assure-toi que le bon site est toujours actif.
  2. Ensuite, clique sur DATABASE.
  3. Enfin, clique sur OPEN ADMINER.
La base de données de Local by Flywheel
La base de données de Local by Flywheel

Une fois que ton navigateur a ouvert l’administrateur de ta base de données :

  1. Clique sur Importer.
  2. Ensuite, glisse et dépose le fichier que tu viens de décompresser qui se termine par l’extension « .sql ».
  3. Enfin, clique sur Exécuter.
Importer les tables sur Local by Flywheel
Importer les tables sur Local by Flywheel

Cette étape peut prendre un certain temps. Tant qu’un message ne s’affichera pas, il faudra patienter :

Requêtes exécutées avec succès
Requêtes exécutées avec succès

Ensuite, si tu as mis un autre préfixe que « wp_ » qui est le préfixe par défaut. Il va falloir supprimer les anciennes tables devenues inutiles.

Dans ta base de données en local,  clique sur Local :

Zone import de la base de données en local
Zone import de la base de données en local

Ensuite, tu vas sélectionner toutes les tables qui ont un préfixe commencent par « wp_ », et tu cliques sur le bouton Supprimer.

En fait, ces tables concernent notre WordPress de départ, avant qu’on fasse la migration. Nous en avons plus besoin maintenant, vu que nous voulons avoir notre site en ligne sur le local :

Sélection des tables avec le préfixe wp_ pour être supprimées
Sélection des tables avec le préfixe wp_ pour être supprimées

Connexion au site en local

Tout d’abord, sur Local by Flywheel une fois connecté va dans le dossier où se trouve WordPress :

Local by Flywheel : Dossier WordPress
Local by Flywheel : Dossier WordPress

Ensuite, Local by Flywheel va t’ouvrir une fenêtre, va dans le dossier « app », puis « public » et ouvre le fichier wp-config.php :

Le fichier wp-config.php
Le fichier wp-config.php

Tu devrais voir les lignes de codes de l’image suivante. En fait, la partie que j’ai cachée sont les identifiants pour que WordPress puisse se connecter à la base de données. En local, les identifiants sont différents, d’ailleurs toutes les personnes qui utilisent « Local by Flywheel » ont les mêmes identifiants :

Identifiants du fichier wp-config.php
Identifiants du fichier wp-config.php
Bon… je vais te donner ces identifiants, pour que tu puisses connecter ta base de données en local (je te conseille de faire un copié coller pour éviter les erreurs de frappes) :

  define( 'DB_NAME', 'local' );
/** MySQL database username */
define( 'DB_USER', 'root' );
/** MySQL database password */
define( 'DB_PASSWORD', 'root' );
/** MySQL hostname */
define( 'DB_HOST', 'localhost' );

wp-config.php : les identifiants pour se connecter en local
wp-config.php : les identifiants pour se connecter en local

Enfin, pour éviter que ton navigateur ne soit pas content :

  1. Génère un certificat SSL (pour avoir le https).
  2. Ensuite, clique sur le bouton FIX IT.
  3. Enfin, connecte-toi.
Générer un certificat SSL
Générer un certificat SSL

Rentre les mêmes identifiants que ceux de ton site en ligne :

Connexion à WordPress, demande des identifiants
Connexion à WordPress, demande des identifiants

Il est possible qu’avec certains navigateurs la connexion en local plante, mais si tu utilises « Chrome » tout devrait bien se passer.

« C’est fini ? »

Clairement c’est long, mais une migration peut être vraiment être pratique pour faire des tests où par sécurité afin d’avoir une copie de son site web. Oui, c’est fini.

Ce qu'il faut retenir

Tu peux effectuer une migration avec un plugin pour que cela soit plus rapide et normalement plus simple. Si ton site est trop lourd, tu pourras migrer ton site avec une option payante.

Sinon, tu peux effectuer ta migration de ton site en ligne vers Local by Flywheel (en local) de façon manuelle. La façon manuelle est un long processus qui peut-être compliquée pour un débutant.

Que penses-tu de idées de migrer ton site en local ? Ne soit pas timide…

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :-)

Cet article a 6 commentaires

  1. Judith

    Pour avoir dû recopier des sites wordpress plusieurs fois, je sais que la procédure est tricky et il vaut mieux ne pas sauter une étape. Merci d’avoir détailler tous le process aussi bien.

    1. Marc

      Hello Judith,

      Merci pour ton message, oui effectivement il ne vaut mieux pas sauter les étapes.

  2. eric

    Merci pour cet article extrêmement complet … je dirai même trop complet pour moi 😅 … mais j’en retire de très bonnes informations que je vais creusé plus en détails pour les mettre en application.

    1. Marc

      Hello Eric,

      Je pense qu’il faut tout cela pour ne manquer aucune étape… Merci pour ton message.

  3. Valériane Theys

    Super merci pour l’information. Je pense que je m’aiderai d’un informaticien pour être sur de ne pas faire de boulette le jour où je me décide à migrer 🙂

    1. Marc

      Hello Valériane,
      Merci pour ton message. C’est une solution, ceci-dit tu ne risques rien d’essayer -)

Laisser un commentaire